DEPILATION

LUMIERE PULSEE

DEPILATION LUMIERE PULSEE

A côté de la  dépilation à la lumière pulsée, l’épilation traditionnelle à la cire est désormais reléguée aux tortures de l’Ancien Régime.

Epilation lumière pulsée dite lampe flash

Fini le supplice de cette technique barbare d’épilation qui consiste à arracher vos poils d’un geste sec et douloureux. Désormais on s’épile sans douleur et dans la durée. L’épilation à la lumière pulsée est en marge de supplanter les autres formes d’épilations.

Comment fonctionne l’épilation définitive ?

La dépilation se fait par l’émission de lumière et l’absorption de cette lumière  par une cible (le poil). La lumière qui atteint 70 ° degré C détruit -uniquement- le poil, entraînant à terme une quasi non-repousse de celui-ci.

Comment ça se passe ?

N’étant pas considéré comme un acte médical, l’épilation à la lampe flash (lumière pulsée) est pratiquée en général dans les centres esthétiques.

Le nombre de séances nécessaires ?

De 1,5 mois en moyenne au début, il passe rapidement à 2 mois puis à 3 mois. Après deux ans, ce délai passe à 6 mois puis 12 mois. Il faut éviter une séance 2 à 3 semaines avant de s’exposer au soleil  et attendre au moins 1 mois à son retour.

Son efficacité ?

Attention ! il faut attendre 3 séances avant que les premiers signes d’efficacité soient visibles ! Chaque séance brûle un pourcentage limité des poils et se superposent pour atteindre à la cinquième séance presque 90 % des poils

Sa durée ?

Non permanent mais assez durable. A savoir quasi définitif sur les aisselles et le maillot et très durablement sur les autre zones.

Les contre-indications

Enfin l’épilation définitive à la lampe flash est franchement contre-indiquée chez la femme enceinte, les enfants, les personnes diabétiques ou ayant une maladie du sang, ainsi que pour les personnes qui prennent des anticoagulants, des antibiotiques ou autres médicaments photo-sensibilisants